Réunion de Linguapax Afrika au siège de l’UNESCO

LPX Afrika 1Le réseau africain de Linguapax s’est réuni les 15 et 16 décembre derniers au siège de l’UNESCO à Paris, avec la direction de Linguapax Internationalet les experts des différents secteurs de l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture impliqués dans des projets linguistiques. Les délégués de Linguapax  pour l’Afrique n’avaient pas eu l’occasion de se rencontrer depuis la Conférence Internationale de Dakar en 2011 et cette réunion a permis de dresser un bilan des derniers années d’activité et de profiler de nouvelles lignes stratégiques communes, mais aussi d’étudier les synergies possibles avec les priorités définies dans le nouveau programme adopté par 38e Conférence Générale de l’UNESCO en novembre.

La délégation africaine de Linguapax a été créée par Maurice Tadadjeu (1950-2012), lauréat du Prix International Linguapax 2005, pour contribuer à la promotion de la philosophie Linguapax dans l’ensemble du continent. Son siège est à l’ANACLAC (Association Nationale des Comités de Langues Camerounaises) à Yaoundé, et elle compte six sous-délégations régionales. Etaient présents à Paris Etienne Sadembouo, actuel coordinateur de Linguapax Afrika; Gabriel Mba, du Cameroun, pour l’Afrique Centrale; Fary Silate Ka, du Sénégal, pour l’Afrique Occidentale francophone; Malika Ahmed-Zaid Chertouk, d’Algérie, pour le Nord de l’Afrique; et Tunda Kitenge-Ngoy, en provenance du Botswana (Afrique Australe) en représentation du délégué Herman Batibo. Nous avons regretté l’absence pour raison logistique des professeurs Hermas Mwansoko (Afrique orientale) et Ben Elugbe (Afrique Occidentale anglophone).

La réunion, paraînée par le Département de l’Afrique de l’UNESCO, s’est enrichie des présentations de Jaya Conhye-Soobrayen, adjointe du Directeur et point focal du departement en matière d’éducation; Hyeon Ju Kim, responsable du Projet d’Histoire Générale de l’Afrique; Edson Carvahlo,  coordinateur des projets de Culture de la Paix pour le Département Afrique; Noro Andriamiseza Ingarao, du Secteur de l’Éducation; Irmgarda Kasinskaite-Buddeberg, du Secteur de la Communication; Serena Heckler, du Secteur des Sciences Naturelles; et  Susanne Schnuttgen, spécialiste de la section du Patrimoine Cultural Immatériel.

 

IMG_2366  IMG_2369 IMG_2372 IMG_2373 IMG_2379 IMG_2385 IMG_2388 IMG_2389 IMG_2391

Share