Du hip-hop à Whatsapp

ParisJosep Cru, délégué Linguapax Europe à l’Université de Newcastle, a participé le 31 Mars dernier à l’atelier « Du Hip Hop à WhatsApp », organisé à Paris par Karla Aviles (Labex EFL, Université de Paris 7) et Valentina Vapnarksy (EREA / LESC, CNRS). La réunion s’est penché sur la façon dont les peuples indigènes d’Amérique latine s’adaptent aux nouvelles technologies, comme les médias sociaux, et aux genres musicaux, comme le hip-hop, pour exprimer leur propre voix dans les langues amérindiennes et dans des contextes multilingues. Une attention particulière a été accordée à la manière dont les nouveaux espaces virtuels de communication défient les images et les stéréotypes culturels et dénoncent les idéologies de la discrimination entre les peuples autochtones. L’atelier a également mis en évidence la puissance artistique et ludique de ces pratiques pour transformer les normes culturelles et des identités ethniques.

Plus d’informations sur l’atelier : https://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/1194/files/2016/03/Programme_FABRIQAM-Hip_hop-31MARS-avecRes-1.pdf

Share