Cérémonie de remise du Prix Linguapax 2015 à Xavier Albó à La Paz

PremiLPX2015Xavier Albo Corrons, prêtre jésuite, anthropologue, linguiste et sociologue basé en Bolivie depuis 1952, lauréat du Prix international Linguapax 2015 « pour sa contribution à la promotion de la diversité linguistique et l’éducation interculturelle dans les villes et les collectivités indigènes en Bolivie « a reçu son prix ce 17 Septembre à La Paz, en Bolivie, lors d’une cérémonie organisée par Linguapax, le CIPCA (Centre pour la recherche et la promotion de la paysannerie) et l’OEI (Organisation des États Ibéro Américains).

De la longue trajectoire de Xavier Albó, Carme Arenas, présidente de Linguapax a voulu souligner sa « profonde connaissance des différentes facettes des conflits linguistiques dans le monde andin, en particulier parmi les communautés quechua, aymara et guarani. » Elle a également signalé combien Albó « a réussi à combiner l’anthropologie, la linguistique et la sociologie rurale avec des méthodes innovantes et efficaces » mais aussi « compléter ses connaissances théoriques par des études de terrain qui renforcent ses théories.»

Xavier Albó est un sociolinguiste déjà largement connu et admiré dans le monde, mais le Prix Linguapax, la seule reconnaissance qui existe à ce jour dans ce domaine, peut contribuer à propager davantage son immense contribution, et notamment ses idées sur la multiculturalité et la multinationalité qui montrent une ouverture sur de nouvelles façons de comprendre ce monde complexe dans lequel nous vivons.

Ont également pris part à l’événement le ministre des Affaires étrangères de la Bolivie, David Choquehuanca, l’ambassadeur d’Espagne, Ángel Vásquez Díaz de Tuesta, le vice-ministre d’éducation alternative, Noel Aguirre, le directeur du bureau de l’OIE en Bolivie, Alberto César Córdova, le secrétaire général des jésuites de Bolivie, Carlos Arce, ainsi que la présidente et le directeur du CIPCA, Carmen Beatriz Ruiz et Lorenzo Soliz. La cérémonie s’est terminée par un vin d’honneur dans la magnifique enceinte du Musée d’Ethnographie et du Folklore.

Avant la cérémonie, a eu lieu une table ronde sur «la diversité linguistique et l’éducation interculturelle en Bolivie » présentée comme un espace d’analyse et de réflexion tenant compte des progrès, des difficultés et des perspectives des politiques de reconnaissance, de protection, de promotion et de diffusion des droits linguistiques « . Outre la présentation de Xavier Albó, le public nombreux a suivi avec intérêt les interventions de Pedro Apala, directeur de l’Institut Plurinationational d’Etude des Langues et Cultures; Adán Pari, spécialiste de l’éducation de l’UNICEF,  Silvia Chumira, directrice générale de l’Éducation Alternative, Fernando Garcés de l’Institut de Recherche Anthropologique et Pedro Plaza, de PROEIB Andes.

Vous pouvez lire le discours de Xavier Albó (en espagnol)

 

Voici quelques photographies de la cérémonie:

Share