Près d’un tiers des langues parlées dans le monde se trouvent dans le Pacifique.

Linguapax est présent dans la région dans le but de sauvegarder la diversité linguistique de cet endroit de la planète, une diversité qui fait partie de notre patrimoine culturel mondial. Linguapax Pacifique travaille pour le développement dans les différentes sphères d’usage social de toutes les langues de la région et collabore à la préservation de l’identité culturelle des communautés linguistiques. Linguapax contribue à la prise de conscience, parmi les groupes autochtones, de l’importance de préserver et d’utiliser leurs langues vernaculaires et encourage les communautés à prendre des initiatives pour leur protection.

De nombreuses langues de la région sont en danger de disparition en raison de leur faible nombre de parlants, parce qu’elles n’ont pas de système d’écriture ou de matériel didactique pour leur apprentissage, ou à cause de la pression des langues des pays colonisateurs.

En Nouvelle-Calédonie, où se trouve le siège de Linguapax Pacifique, quatre langues vernaculaires sont enseignées dans les écoles. L’Académie des Langues Kanak, crée en 2007, est chargée de la promotion et de la revitalisation des 28 langues existantes.

Depuis sa création, début 2006, la délégation Linguapax Pacifique collabore avec le Département de la Culture du Gouvernement de la Nouvelle Calédonie. Elle a favorisé la signature d’un accord de collaboration entre Linguapax, l’Académie des Langues Kanaks, l’Institut d’Études Catalanes et la Chaire UNESCO en Langues et Éducation et prépare un accord en vue de la standardisation de trois langues de l’aire coutumière de Djubea-Kaponé.

Contact

Lluís Bernabé
Nouméa, Nouvelle-Calédonie

lluisbernabe@hotmail.com

Share